J’aimerais rendre à César ce qui appartient à Jules.

Entendu – et même vu – à la télé, aux infos d’Antenne 2 cet été : - Prochainement sur les écrans, un film de Jon Turteltaub, l’Apprenti sorcier, avec Nicolas Cage, dont voici un extrait… C’est l’histoire d’un adolescent à qui l’on va enseigner la magie pour qu’il puisse lutter contre les forces des ténèbres ( sic ).

( Le vieux schnock intervient ici pour souligner l’originalité dont font preuve le cinéma en général et les scénaristes en particulier – « regardez-vous souvent des films pour avoir des idées ? » me demandent souvent les jeunes lecteurs… )

La journaliste poursuit, avec un clin d’oeil complice : - Cela ne vous rappelle rien ? Si, bien sûr : Harry Potter ! Eh oui, notre jeune sorcier n’avait rien inventé puisque l’apprenti sorcier est au départ une œuvre de… mais oui, de Walt Disney, dans son dessin animé FANTASIA ! Suit sur Antenne 2 un nouvel et bref extrait qui nous montre le malheureux Mickey en train de se battre avec un balai récalcitrant.

Conclusion : des millions de téléspectateurs savent enfin que l’inventeur de l’Apprenti sorcier ( et le prédécesseur de Harry Potter ? ) c’est Disney ! Eh oui, les Américains, comme on sait, ont tout inventé !

Objection, Votre Honneur. Avant d’être un film, l’Apprenti Sorcier ( que les lecteurs du baby boom s’en souviennent ) a été popularisé par le compositeur français Paul Dukas ( souvenez-vous de son célèbre poème symphonique ! ) qui s’est lui-même officiellement inspiré d’une ballade – un poème – de… Goethe, dont il a d’ailleurs suivi fidèlement la trame. Vous souriez ? Le vieux schnock prend à nouveau la mouche pour un rien ? Pas d’accord.

Ce genre d’information en apparence mineure ( mais qui touche des millions d’esprits sans en avoir l’air ) accrédite le fait que nous devons tout aux Etats-Unis. Aujourd’hui par exemple, quand on évoque les premiers pionniers de l’aviation, les noms qui viennent spontanément en mémoire sont ceux des frères Wright, qui ont accompli « le premier vol de l’histoire de l’aviation en décembre 1903. » Consultez d’ailleurs Internet où, en priorité, Wikipédia confirme que « le premier avion de l'histoire de l'aviation est celui des frères Wright. Ben non…

Le premier avion été construit par l’ingénieur français Clément Ader, qui est en outre l’inventeur du nom Avion. Et c’est son Avion 3 qui, en 1897, a accompli le premier vol ( de 300 mètres ) motorisé de l’histoire, au camp militaire de Satory. Un récit que je relate par le menu dans mon ouvrage Icare et les conquérants du ciel ( Nathan, contes et légendes ), une façon pour moi de rendre hommage à un inventeur oublié, méconnu et mort dans la misère après que le général ayant assisté à ce premier vol a déclaré, refusant d’entériner cet exploit : « cette invention n’a aucun avenir ! » (sic, bis ).

Mais la littérature, les poètes, les compositeurs et les scientifiques français oubliés ne sont pas de taille à lutter contre l’armée - pardon ! - contre une information monolithique et souvent fausse qui, peu à peu, s’incruste si bien dans les esprits que l’évidence contemporaine l’emporte sur la vérité historique.

Ah… renseignement pris, savez-vous quel est le producteur du film l’Apprenti sorcier de Jon Turteltaub ?

Les studios Disney.

Gagné !