Gaspard Corbin, 16 ans, part en vacances à St Raphael avec ses parents. Las ! Leur véhicule tombe en rade à Folindrey, où le garagiste local se charge d’une ( longue ) réparation à répétition.
Très amer ( à St Raphaël, Gaspard espérait revoir Sandrine et la subtiliser à ce méchant dragueur de Tony ) le narrateur découvre le petit hôtel local, les indigènes et un monde rural sur lequel il jette un regard d’abord hautain et goguenard.
Et puis voilà… il apprivoise peu à peu de nouveau copains et quelques bien jolies filles, en particulier Josepha qui fascine tous les garçons et le beau Frédéric dont toutes les filles sont folles. Gaspard se confie à la gentille Maud.
Qui sait si, au cours de la fiesta qui s’annonce, il ne parviendra pas à ses fins ?
Ce résumé, oubliez-le ! Il ne reflète qu’un banal fil conducteur sans commune mesure avec le bijou à double détente que constituent les aventures sentimentales de Gaspard.
Lors de la sortie d’une première version de cet ouvrage, en 2006, j’avais dit le plus grand bien de ce chef d’œuvre d’humour qu’était Gaspard in love ( titre d’origine ).
Aussi, quand j’ai vu que figurait, en 4ème de couverture, un extrait de mon éloge de l’époque ( un récit truculent où l’on rit au moins trois fois par page. Un feu d’artifice d’humour décapant, d’intelligence et de dérision - sic ) j’ai blémi : et si j’avais exagéré ? Et si l’ouvrage avait vieilli ?
Du coup, et comme Stéphane Daniel offrait une suite à ce premier essai ( plus que réussi ), je l’ai relu ! Est-ce aussi drôle, aussi magnifique que la première fois ? Eh bien NON, c’est mieux encore ! Aussi, loin de retirer une ligne à mon avis de l’époque, je suis prêt à enfoncer le clou.
Quoi, vous n’avez encore pas lu les aventures de Gaspard ?
Quelle chance ! Découvrez-les vite ! Et n’allez pas prétexter : « je ne lis pas d’histoires d’amour, je n’aime pas les livres jeunesse, je ne lis que des romans pour adultes, etc. »
Si vous avez entre 13 et 83 ans, vous ne devez en aucun cas vous fier au titre, à la couverture, au résumé ( si je vous résumais Trois hommes dans un bateau ou Portnoy et son complexe, cela vous renseignerait-il sur le ton ou l’humour de l’ouvrage ! ) Non, vous devez vous précipiter de toute urgence sur ce morceau d’anthologie qui mériterait de figurer en tête de la liste du livre le plus drôle de l’année, toutes catégories confondues.
Roman d’amour ? Journal intime d’un adolescent contemporain qui cache sa timidité sous un voile de dérision et d’humour ? Qu’importe !
Les adultes boudent trop souvent la littérature jeunesse, ils ne savent pas ce qu’ils ratent…