Du côté du big bang, quoi de neuf ?

Pourquoi ne peut-on plus envisager de « big crunch » ?

Quelles sont les dernières nouvelles des… premiers instants de l’univers ?

Et pour en revenir à notre petit, tout petit système solaire, pourquoi a-t-on débaptisé Pluton de son titre de neuvième planète ?

Ces questions et des dizaines d’autres ( sur les quasars, les pulsars, les trous noirs, le « temps zéro », la formation de la matière et des galaxies… ) l’astrophysicienne toulousaine Sylvie Vauclair y répond dans un ouvrage de vulgarisation préfacé par Hubert Reeves dont elle fut l’élève.

La première partie, avec ses généralités sur le progrès, l’Homme et quelques anecdotes personnelles, rappelle d’ailleurs certains classiques de Reeves comme Patience dans l’azur ou Poussières d’étoiles. Il séduira les plus néophytes.

On y apprend que Pluton n’est qu’un des quatre cents objets de la même taille qui gravitent bien au-delà de Neptune, et que notre système solaire est plus riche et plus complexe que son étoile centrale et son cortège de neuf… pardon : huit planètes !

La seconde, après un superbe encart en couleurs de photos souvent très récentes, est un peu ( un tout petit peu ) plus ardue – mais passionnante.

On y découvre, entre autres, les méthodes qui ont permis de déterminer l’existence de centaines d’exoplanètes, dont certaines dans d’autres galaxies.

L’auteur rappelle et explique quelles sont les quatre grandes interactions qui gouvernent notre univers ( car il y en a peut-être beaucoup d’autres ! ), au point que les protons, neutrons, quarks et autres bosons ( notamment le mystérieux boson de Higgs, qu’on attend toujours au tournant du côté de Genève ) nous deviennent – mais si ! – très vite familiers.

Sylvie Vauclair achève son essai avec des considérations scientifiques, religieuses et écologiques fort bienvenues. C’est là une synthèse convaincante, propre à nous interroger sur la responsabilité qui nous incombe : léguer en bon état à nos descendants cette planète si précieuse qu’est la Terre… et ce n’est pas gagné.

Je vous entends d’ici : ouh là là… cet ouvrage scientifique n’est pas pour moi !

C’est exactement l’inverse ! L’auteur part de ce que vous connaissez déjà ( ou plutôt croyez connaître, en rappelant la chronologie des plus grandes découvertes de l’astronomie ) pour aborder de façon claire et progressive des notions à fois complexes mais indispensables à l’honnête homme ( et femme ) du XXIe siècle.