Le jeune Nelson prend le bateau pour passer quelques jours avec sa correspondante étrangère Fubalys. Mais sur la plage, il a un choc : Fubalys, comme ses parents, est dotée de mains et de pieds qui possèdent… six doigts ( dont deux pouces ).
Horreur : tous les habitants de ce pays semblent atteints de la même difformité !

Il faut attendre la fin de ce très bref récit ( 50 pages et une typographie qui bat des records de grosseur ! ) pour voir enfin révélée… la clé du mystère !
Impossible d’en dire plus pour conserver la surprise.
Cette nouvelle de 50 pages, qui sans en avoir l’air flirte avec la science-fiction, est un vrai petit conte philosophique sur la différence.
Quelle bonne idée de donner un format de livre à ce genre de récits ! Ainsi, les lecteurs « modestes », c'est-à-dire déjà grands mais qui « fatiguent vite », peuvent ainsi commencer à aimer la lecture, encouragés ( on l’espère ! ) à aborder des textes sans doute aussi ambitieux sur le plan des idées, mais un peu plus fournis en pages !

Cet ouvrage fait partie d’une collection originale : un tout petit format ( qui a le prix d’un livre de poche, 5 euros ) et un bref moment de lecture.