Max, 14 ans, sollicite l’aide de son frère aîné Noé pour fêter son anniversaire.

Noé propose un jeu de rôle à interpréter en groupe, la nuit, dans le bois proche du pavillon : une murder party ! Après mille hésitations et moult déboires, Max ose enfin inviter sa camarade Marguerite, dite Margot, dont il est secrètement amoureux depuis la rentrée.

Margot intéresse peu les autres garçons. Forcément, elle se déplace avec des béquilles ! On s’interroge d’ailleurs sur cette infirmité suspecte.

Contre toute attente, Margot accepte la proposition de Max !

Sauf que rien ne se passera comme prévu : le faux cadavre se révèle un vrai blessé, et le faux assassin un authentique malfrat qui capture les deux témoins de son crime.

Prisonniers, les deux ados en viennent aux confidences : Max se révèle moins courageux qu’il ne le croyait et il est stupéfait quand Margot lui révèle la cause de sa blessure… 

Ce petit polar raconté du point de vue ( et avec le langage ) de Maxime ( dit Max ) touchera les jeunes lecteurs bien avant 12 ans ( contrairement à ce qu’indique la 4ème de la couverture ) moins en raison d’une action assez classique que des relations et des liens peu à peu établis entre ce jeune amoureux transi et cette handicapée qui cache bien son jeu.

Le jeune lecteur entrera de plain pied dans cette enquête en s’identifiant aux deux personnages centraux, ancrés dans un monde quotidien réaliste et familier.

Lu dans la collection Heure Noire dont le rapport qualité-prix mérite d’être souligné : couverture souple et solide magnifiquement illustrée, ouvrage relié et cousu qui, lu vingt fois, gardera son aspect d’origine ! Et cela pour le prix d’un poche : 7,10 euros.