En 2036, Mathéo part ( en avion ) à Berlin avec sa sœur Charlotte et ses parents. Ils sont contraints de quitter leur patrie pour cause de… réchauffement climatique et montée des eaux ! Ils sont accueillis par la famille Alexander dont le fils, Tim, a 17 ans - comme Mathéo.

Ce dernier n’a que deux ans d’allemand, mais il dispose d’une montre connectée qui, à l’occasion, lui sert de traducteur automatique, très pratique !

Les deux familles font connaissance, et partent visiter Francfort, et la maison de Goethe.

Intégré au Gymnasium ( collège-lycée ),Mathéo tombe amoureux de la jolie Finja. Mais l’approche est difficile et délicate, surtout quand on maîtrise mal la langue et les coutumes du pays ! Deux questions finissent par obséder le narrateur : Finja daignera-t-elle s’intéresser à lui… et les Allemands, quand ils s’aiment, s’embrassent-il comme en France ?

L’intérêt de ce ( vrai ) récit réside moins dans ce résumé que dans le projet général de la collection Tip Tongue : chaque récit est une vraie fiction ( récit réaliste, SF, fantastique, historique, etc. ) dans laquelle le ( jeune ) narrateur maîtrise peu ou mal la langue du pays qu’il visite, pays où il effectue un séjour obligé. Les premiers chapitres sont truffés d’expressions simples dans la langue étrangère du cru. Peu à peu, le héros ( donc le lecteur ! ) est entraîné dans une histoire où descriptions et dialogues sont de plus en plus relatés dans la langue apprise. Le ( douzième et ) dernier chapitre, lui, est entièrement écrit en anglais, espagnol ( ici, en allemand ) !

Il existe trois niveaux, le premier concerne les débutants. Ici ( niveau A2 ), le récit s’adresse en priorité à des lecteurs qui possèdent un ou deux ans d’allemand.

Il s’agit là, on l’aura compris, d’une entreprise audacieuse et originale – un vrai pari ( prometteur, à en croire les réactions des enseignants et autres utilisateurs de Tip Tongue ).

C’est en effet une gageure ( pour le lecteur ) de plonger dans un vrai récit, le plus passionnant possible, dont la dynamique de lecture et la progression habile ( vocabulaire, expressions, etc. ) vont le pousser à aller jusqu’au bout.

C’est aussi une gageure pour l’auteur : un écrivain authentique qui doit en outre bien connaître la langue abordée… mais aussi le pays, les coutumes, l’histoire, la culture…

Aussi, j’avoue que lorsque la responsable de Syros Jeunesse ( Sandrine Mini ) et la directrice de la collection ( Stéphanie Benson, une amie de longue date ! ) m’ont sollicité pour écrire un Tip Tongue pour que les jeunes apprenants abordent l’allemand… j’ai répondu présent !

Tip Tongue, qui se conjugue pour l’instant dans trois langues différentes ( avec trois niveaux de difficulté ) est évidemment un outil pédagogique idéal pour les profs… et pour les amateurs et curieux de tout âge qui souhaitent s’initier à l’anglais, l’allemand ou l’espagnol. Ici, pas de leçon de grammaire, pas de liste de vocabulaire – et pas de traduction en bas de page : c’est le contexte qui permet de comprendre les expressions et mots inconnus !

L’acheteur du livre a également accès… à une lecture intégrale du texte par un récitant qui, bien sûr, maîtrise parfaitement les deux langues !

Chaque ouvrage, de format poche, illustré en noir et blanc, possède 12 chapitres et une grosse centaine de pages. Aucun additif pédagogique n’est fourni ! C’est avant tout un vrai roman.

CG